Utawarerumono: Prelude to the Fallen – Test (PS4)

Utawarerumono: Prelude to the Fallen – Test (PS4)

Utawarerumono, un mixage entre visuel novel et tactical-rpg qui fonctionne?

Jeu vidéo japonais initialement sorti en 2002 sur PC et sur playstation 2 en 2006, Utawarerumono: Prelude to the fallen est développé par Aquaplus studio et édité par Nippon Ichi Software (NIS). Ce portage pour l’Europe sortira le 29 Mai prochain sur playstation 4 et PS vita.

Ce test est aussi une sorte de test pour moi, car je ne suis pas du tout un fervent adorateur de ce type de jeu. Ma première expérience de visual novel m’avait plutôt refroidie. Je ne m’étais pas attardé plus longtemps sur le sujet. Mais avec le confinement, je me suis dit pourquoi pas retenter l’expérience avec ce titre qui propose également des combats tactiques que j’aime beaucoup, le tout entièrement en anglais.

Découvrez un nouveau monde et faites parler votre imagination

Vous vous réveillez, vous avez mal partout et vous ne vous vous souvenez de rien, ni même de votre prénom. L’histoire nous amène à suivre l’épopée d’un homme masqué et amnésique, recueilli par une tribu. Dans ce village, les gens sont tous dotés de certains attributs d’animaux (oreilles et queues de renard). Notre héros, qui sera nommé Hakuowlo, va être soigné par ces généreux villageois et finira par être considéré comme un des leurs.

Hakuowlo utawarerumono
Hakuowlo et Eruru

Vous apprendrez au fil de l’histoire à connaitre les personnes qui vous accompagnent, notamment Eruru et Aruru, deux sœurs qui vous suivront dans votre destinée. Apprenez-en plus sur le monde qui vous entoure et découvrez qui vous êtes et ce qu’il vous est arrivé.

Comme n’importe quel visual novel, vous allez passer beaucoup de temps à lire à travers des scénettes visuelles. Vous aurez parfois le choix d’accéder à différents lieux via le menu. Ces scènes seront généralement présentées avec un fond et les personnages en premier plan. Pour plus de détails, à vous de faire appel à votre imagination.

Accessible malgré l’absence de traduction française

En effet, il faut préciser que malheureusement, le jeu n’est pas traduit en français, celui-ci n’est disponible qu’en anglais. Mais pas de panique, si vous avez un niveau moyen en anglais, le jeu reste accessible. Toutefois, si vous avez des difficultés de compréhension, il est possible à n’importe quel moment de revenir en arrière ou d’accéder au glossaire si un mot ou un nom vous échappe.

Utawarerumono dialogue
Exemple de scène de dialogue

De plus, le système de galerie du menu principale vous permettra également de revivre des scènes, de revoir certains visuels ou encore réécouter un large choix de musiques disponible dans le jeu. A noter également les musiques. Ces dernières sont plutôt réussies, accompagnant très bien les scènes et les situations données.

Vous apprendrez à connaitre environ une quinzaine de personnages différents. Une équipe où l’on retrouve un grand nombre de “clichés” des animés et mangas. Vous aurez de tout: du personnage droit et charismatique au personnage tout mignon ou encore maladroit. Vous tisserez des liens avec eux à travers les batailles et les situations. Des amitiés, des romances, des révélations, des moments tristes, drôles ou parfois “gênants” (limite perverses dans certains cas).

Utawarerumono prelude to the fallen
Utawarerumono propose de très beaux visuels

Les deux ou trois premières heures vous serviront d’introduction, vous posant les bases des personnages et de l’histoire. Mais vous ne ferez pas que lire dans ce jeu. Après quelques temps, vous découvrirez le côté tactical-rpg du titre.

Des phases de tactical-rpg qui sont les bienvenues

Lorsque vous assisterez à des scènes en 3D, cela veut dire qu’il faudra vous préparer au combat. Ce visual novel est donc entrecoupé avec des phases de tactical rpg. Basé sur des règles simples de forces et faiblesses élémentaires, ces moments d’actions proposent un challenge intéressant. Les objectifs sont souvent les mêmes: éliminer tous vos adversaires, tuer le chef ennemi ou atteignez un point précis de la map.

Pensez à orienter vos personnages pour optimiser vos attaques et votre défense

Sur le terrain, les attaques fonctionnent principalement sur le système de “chain attacks”, c’est-à-dire de combos. Ces combos se débloquent en gagnant des niveaux. Le nombre d’attaques pouvant monter jusqu’à cinq en fonction des personnages, ce combo pourra se solder (une fois débloquée à un certain niveau) par une attaque finale dévastatrice, qui apparaît sous forme de cinématique.

Cette attaque finale n’est cependant accessible pendant votre attaque qu’une fois votre barre de Zeal pleine. Le Zeal qu’est-ce que c’est? On pourrait comparer cela à une sorte de barre d’overdrive ou de rage qui se remplit à chaque attaque et dégâts reçus. Grâce à elle il sera possible, en plus de rajouter une attaque à votre combo, de réaliser des attaques combinées. A vous donc de penser à bien composer vos groupes en fonction des affinités lors des phases tactiques afin d’être encore plus efficace.

Il est possible de rejouer les missions déjà effectuées. De plus, vous aurez accès plus tard dans le jeu à des “entraînements”, avec des challenges différents et des récompenses à la clé.

Gérer vos unités comme vous le souhaitez

Vous serez récompensé bien entendu par de l’expérience mais aussi des points d’habilités (appelés BP). Chaque personnage pourra se voir attribuer des points selon trois caractéristiques: l’attaque (ATK), la défense (DEF) et la magie (MDEF). Comme dans un jdr, augmenter ces stats coûtera plus ou moins de points en fonction des spécialités de vos unités. par exemple, un personnage spécialisé dans l’attaque verra son coût plus élevé pour augmenter sa magie.

A noter que les personnages qui n’ont pas été utilisés pendant la mission gagneront tout de même de l’expérience mais sans obtenir de BP.

Côté récompenses, vous allez en recevoir à chaque fin de mission (pas de boutique d’objets). Que ce soit des objets aux effets curatifs (soin, boost temporaires) ou bien des équipements. Ces équipements permettent d’apprendre des sorts, d’augmenter vos statistiques ou modifier votre affinité élémentaire. Vous obtiendrez plus de récompenses en fonction du nombre d’ennemis que vous aurez éliminé en mission ainsi que certains objets détruits sur la map (rochers, barricades…).

Mon avis global sur Utawarerumono: Prelude to the Fallen

J’ai été agréablement surpris par ce jeu qui m’était inconnu. L’histoire dans sa globalité m’a beaucoup plu (et il me reste encore une petite dizaine d’heures à découvrir). Les personnages sont attachants et la bande son fait le boulot pour rendre la chose immersive. Je pense que le confinement, et notamment le fait d’avoir joué souvent à des JDR pendant cette période, m’a permis d’avoir plus de recul et peut-être plus facilement de jouer avec mon imagination et donc apprécier le titre. Toutefois, il est loin d’être irréprochable. Utawarerumono souffre d’un rythme totalement inégal en fonction des chapitres. Même si les animations au style Chibi des combats sont réussies, le modèle 3D utilisé est assez pauvre pour un jeu porté sur PS4. J’aurai aimé avoir plus de séquences de combats (seulement une trentaine de combats proposés et quelques variantes en entrainement).

Ce jeu sera surtout un bon titre pour les amateurs d’animés et mangas japonais.

avis Utawarerumono

Pour rappel, Utawarerumono: Prelude to the Fallen sera disponible le 29 Mai 2020 sur PS4 et PSVita.

Vous pouvez retrouver cet article dans la rubrique tests de notre site.

legall29

Créateur et administrateur de ce site! Fan de Golden Sun <3

Laisser un commentaire